Comme un parfum d’Écosse sous l'Arc de Triomphe...

Dernière mise à jour : 20 janv.

Aujourd’hui, vous allez découvrir qu’une musique d’origine écossaise est toujours jouée lors des cérémonies militaires françaises.


L’Histoire se nourrit d’une multitude d’anecdotes qui mériteraient d’être tirées du néant de l’oubli et de la méconnaissance. Bien souvent, ce sont ces anecdotes tantôt amusantes, tantôt dramatiques, qui, le mieux, illustrent ou étoffent les Grands évènements politiques, sociaux, culturels, religieux ou encore économiques qui ont fait notre pays.


Mais venons-en aux faits ! Lorsque nous observons à la loupe l’alliance franco-écossaise, nous découvrons l’une de ces petites anecdotes sympathiques. Elle est le fruit et la preuve de la solide amitié qu’avaient liée nos ancêtres Écossais et Français, et qui loin de n’être qu’une belle parole, s’est figée dans des actions publiques et des échanges pérennes.


Ainsi, hors de question pour nos militaires français d’être passés en revue sans que ne raisonne triomphalement la Marche des soldats de Robert Bruce ! Forte de l’amitié qui a uni nos pays depuis le Moyen Âge, forte du soutien indéfectible des soldats écossais contre l’Ennemi Anglais, forte surtout du souvenir de la courageuse garde écossaise de Jeanne d’Arc jouant Hey Tuttie Tatie, ancêtre de la Marche, alors que la Pucelle victorieuse entrait dans Orléans en 1429[1], cette tradition écossaise est solidement ancrée au sein de l’armée française.


La Marche, composée au début du XXe siècle par Léonce Chomel, s’est inspiré des hymnes guerriers qui ont accompagné des siècles durant les fiers Écossais sur le champ de bataille, de Hey Tuttie Tatie, chant médiéval aux origines incertaines à Scots Wha Hae, poème du héros national Robert Burns reprenant le discours galvanisant de Robert the Bruce avant l’écrasante victoire de Bannockburn en 1314[2].


Il fallut que la relation franco-écossaise soit exceptionnelle pour que ce chant écossais entrât à jamais dans le répertoire militaire français. Cela ne fait qu’appuyer les paroles fort justes du général de Gaulle lors d’un discours à Édimbourg en 1942 :


« Dans chacun des combats où, pendant cinq siècles, le destin de la France fut en jeu, il y eut toujours des hommes d’Écosse pour combattre côte à côte avec les hommes de France. Ce que les Français pensent de vous, c’est que jamais un peuple ne s’est montré, plus que le vôtre, généreux dans son amitié ».


Vous pouvez écouter la Marche des soldats de Robert Bruce ici. Enjoy !



[1] La légende selon laquelle l’air de Hey Tuttie Tatie ! fut joué lors de l’entrée de la Pucelle dans Orléans proviendrait probablement de la présence des cornemuses écossaises. [2] Celle-ci se déroula du 23 au 24 juin 1314 et résulta en une victoire écrasante des Écossais sur l’armée d’Édouard II d’Angleterre.


49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout